Ampoules intelligentes



Mardi 22 Septembre 2015

À la Défense, on teste des ampoules qui permettent de se connecter à Internet.


Ampoules intelligentes
Dans la famille des objets connectés, je voudrais les ampoules qui ont accès à Internet. À la Défense, en ce moment, le promoteur immobilier Sogeprom, filiale de la Société générale, teste un nouveau genre d’ampoules. Dans la pratique, elles vous connectent à Internet. Cette technologie s’appelle le Lifi. Autant dire que c’est une technologie d’avenir : elle permet d’accéder à Internet par le biais de l’éclairage. Plus précisément, avec une ampoule LED, pour light-emitting diode, mais ces dernières sont particulières : elles fonctionnent sans rayonnement électromagnétique. Autre spécificité, elles sont difficiles à pirater.
 
Aujourd’hui, un essai grandeur nature a lieu, sous l’impulsion du promoteur Sogeprom. Il a équipé ses locaux des dernières innovations mises au point par la société Lucibel, spécialiste français de l’éclairage LED. Elles s’appuient donc sur la technique Lifi, et permettent « d’assurer une communication vidéo via Skype lorsque l’ordinateur est placé sous un luminaire équipé », peut-on lire sur le site du Figaro. Le dispositif se base sur l’éclairage LED, et une des ses particularités : « il s’allume et s’éteint plusieurs millions de fois par seconde », ce que ne perçoit pas l’œil nu. En revanche, cela permet de faire circuler des données informatiques « de type binaire ». Aujourd'hui, le système nécessite un capteur de lumière encore volumineux. Pour le moment, cela écarte l'option de la mobilité, avec par exemple, l'adaptation de cette technique sur un smartphone.
 
Si la technologie Lifi a été élaborée il y plusieurs années, subsistaient deux inconvénients majeurs : un flux limité et un dispositif capable seulement de recevoir des informations, sans en envoyer. Il semblerait que le prototype mis au point et testé par Lucibel, évite ces deux contraintes : la capacité est importante, le débit proposé est haut, supérieur au WiFi, et « fonctionne dans les deux sens. » Les avantages sont nombreux : il n’y a pas d’émission d’ondes radio, ce qui pourrait intéresser des structures comme les écoles ou les hôpitaux. À moins d'être sous le faisceau lumineux, le piratage est impossible, d'où l'intérêt du secteur de la défense pour cette technologie. Ce qui fait dire au président-fondateur de Lucibel, Frédéric Granotier : « c’est une technologie révolutionnaire et je suis convaincu que ses applications sont très nombreuses. » Le concepteur cherche aujourd'hui à réduire la taille de son prototype, voire de l’intégrer dans les appareils eux-mêmes. Pour l'heure, subsistent pas mal de questions, sur les tarifs, l'usage à l'extérieur car sans éclairage ou dans les locaux avec une forte lumière naturelle. D’ici quelques temps, on verra si le Lifi s’impose. 

Notez