Android, on sait toujours où vous êtes



Mercredi 17 Décembre 2014

Selon une étude faite sur les smartphones fonctionnant avec Android, le système ferait du zèle en géolocalisant l’utilisateur plusieurs fois par minute.


Android, on sait toujours où vous êtes
Pisté. C’est apparemment ce que nous sommes, et de façon quasi permanente, si on utilise un smartphone Android. C’est ce que révèle l’étude Mobilitics commandée par la Cnil et l’Inria, la Commission nationale de l'informatique et des libertés et l'Institut national de recherche en informatique et en automatique. Et cela n’a pas traîné, les deux organismes ont dénoncé cet excès de zèle. Si la géolocalisation est inhérente aux applications mobiles, elle est aussi la donnée la plus fréquente et la plus collectée. En revanche, et c’est là où le bat blesse, cette « trace » continuelle n'est pas justifiée. Elle serait même un peu trop fréquente, soulignent la Cnil et l'Inria. Leur première étude s’était focalisée sur l’iPhone. La dernière, a étudié les smartphones fonctionnant sous Android, le système d'exploitation de Google.
 
Et il y a de quoi s’inquiéter. 30% des applications Android passées au crible, ont accès aux données de géolocalisation. Ce n’est pas étonnant : la plupart des applications ont une fonctionnalité utilisant la géolocalisation. Ce qui l’est plus, en revanche, c’est la fréquence et l'intensité de l’accès aux données de géolocalisation. Certaines applications comme Playstore, qui n’est pas une application de navigation mais la boutique d'applications de Google, a sur un simple utilisateur, et sur une durée de 3 mois, eu accès 1,3 million de fois à sa localisation, soit dix fois par minute ! Et 290 000 fois au GPS, révèle encore l’étude. Playstore est une application inhérente aux smartphones fonctionnant sous Android. Elle ne peut être supprimée. Ce pistage intensif pose la question de la protection de la vie privée. Et surtout, que deviennent ces données récoltées à la suite d’un pistage disproportionné ? Pour la Cnil et l'Inria, cela ne fait aucun doute : elles sont revendues. On veut bien être cool, mais là, c’est un peu abuser.

Android, on sait toujours où vous êtes

Notez




News les plus populaires