Antipode, le jet à très grande vitesse



Lundi 1 Février 2016

Le projet d’avion hypersonique qui relierait Paris à New York en moins d’un quart d’heure, revient sur le devant de la scène.


C’est le marronnier. Le sujet high-tech qui revient régulièrement sur le devant de la scène médiatique. À la fois, un avion hypersonique capable de relier Paris à New York, en 12 minutes, voire moins de 12 minutes, ça ne peut pas laisser indifférent. Ce serait le cas avec Antipode, le futur jet supersonique capable d’une telle performance technologique et aéronautique.
 
Si le projet reste aléatoire aujourd’hui, il n’en est pas moins dans les petits papiers de ses concepteurs. Surtout, il est particulièrement important pour Charles Bombardier. L’ingénieur canadien est le petit-fils du fondateur du groupe aéronautique Bombardier, et l'initiateur d'Antipode. Son idée ? Que son avion du futur puisse parcourir 5 500 kilomètres, soit la distance entre Londres et New York, en moins de 12 minutes.
 
Encore plus prosaïquement, ce supersonique, nom de code, Antipode, pourrait atteindre la vitesse de Mac 24. Autrement dit, une vitesse 12 fois supérieure à celle du Concorde. Antipode pourrait ainsi voler à 20 000 kilomètres par heure, ce qui au final, rapprocherait considérablement New York de Paris. Autre idée des concepteurs : permettre à dix personnes maximum, des VIP naturellement, de faire le tour du monde en une heure. Pour Le Telegraph, l'avion pourrait notamment « transporter des hommes d’Etat ou des officiels très importants lors de crises majeures. »
 
Dans les faits, il convient de trouver des matériaux adéquats, ce qui n’est pas encore le cas. Des matériaux « capables de résister à la chaleur » générée par ces vitesses, selon le site de 20minutes.fr qui reprend l'article du quotidien britannique. Autre réserve, trouver une parade au « bang supersonique », ou le choc sur la carlingue, produit une fois la vitesse du son atteinte.
 
L'ingénieur en aérospatial, Joseph Hazeltine, qui travaille pour la Nasa, a déjà sa petite idée. Pour lui, il faudrait mettre en place des « contre-courants sous la carlingue de l’appareil, ce qui permettrait de faire baisser la température et d’atténuer le « bang supersonique. » Cette solution a un nom. Elle s’appelle LPM, pour Long Penetration mode. En attendant l'avènement de ce projet à 150 millions de dollars, la société française Airbus, planche sur un aéronef capable de relier Paris à New York en une heure. Dans tous les cas, d’ici quelques années, New York ne sera plus qu’à un saut de puce de Paris.

Notez




News les plus populaires