Chacun cherche son pitch



Mardi 5 Janvier 2016

Aujourd’hui, pitcher est une pratique qui dépasse le cadre du cinéma. Elle s’est étendue à celui des recruteurs. De plus en plus, on demande aux jeunes diplômés de se pitcher.


Quel est le pitch ? Tu pitch ? Depuis quelques années, le pitch, c’est la grande affaire. Le principe, échappé de l’industrie du cinéma, s’est implanté dans presque tous les domaines. Aujourd’hui, on pitch un livre, souvent avec deux mots-clés, si possible référencés : « quand Isacc Bashevis Singer croise le film Pi » ; « Lolita chez les Chti » etc etc. Vous avez compris, le principe est simple.
 
Le pitch en revanche, ne s’impose pas seulement dans le domaine de la culture. Il s'est également implanté dans ceux de l’entreprise et des recruteurs. Ainsi, il va servir dans des évènements de networking, des forums d’entreprises ou des salons de recrutement. Résultat, aujourd’hui, c’est aux jeunes diplômés que l’on demande de se pitcher. Pour Le Figaro, Marie Albaret, fondatrice du cabinet de recrutement spécialisé dans les profils de jeunes diplômés, Talented Minds, explique ce que le terme signifie.

« Le concept vient du monde des start-up, où de jeunes entrepreneurs présentent leur projets en quelques phrases ultra-ciblées dans l’espoir d’attirer des investisseurs. Dans le monde du travail, il a remplacé la classique « présentation », explique t-elle au Figaro. Un bon pitch est avant tout, le fait de se mettre en valeur dans un temps très limité. Pour cela, il doit être préparé et avoir été répété. Penser : qui je suis ; ce que je peux vous apporter ; projet professionnel. « Lolita chez les Chti » en quelque sorte ? Pas vraiment...

Notez




News les plus populaires