Cigarette électronique : un essor surveillé en France



La Rédaction
Lundi 30 Septembre 2013

La cigarette électronique jouit d'une popularité grandissante dans l'Hexagone. Cet engouement naissant se reflète par un nombre de « vapoteurs » en constante progression. Ce constat est par ailleurs conforté par la prompte extension du réseau de distribution de cette e-cigarette, dont les représentations s'apparentent aujourd'hui à de véritables magasins de proximité. Cet essor fulgurant du marché de la cigarette électronique alerte pourtant de nombreux responsables, à commencer par la ministre en charge de la Santé. Celle-ci estime qu'il est tout à fait indispensable d'en connaître un peu plus sur ce phénomène en vogue : produit-il des bénéfices sur la santé de ses utilisateurs ou quels sont les risques de son utilisation ? Une manière comme une autre de constater que dans l'Hexagone, la surveillance est au plus haut face à la montée en puissance de la cigarette électronique.


Photo : Mobydoux
Photo : Mobydoux

La cigarette électronique, des prix accessibles aux consommateurs

Apparue il y a moins d'une décennie sur le marché français, la cigarette électronique n'a jamais été autant prisée qu'au cours de ces deux dernières années. Et pour preuve, les acteurs de la filière se frottent les mains, constatant avec exaltation la manne financière produite par leur nouvelle activité. Aujourd'hui, il est devenu banal de trouver une enseigne spécialisée dans la vente de cette e-cigarette un peu partout dans les grandes et moyennes villes, tant les consommateurs sont nombreux à la rechercher. Avec un prix d'achat « modique » situé entre 9 et 11 euros pour une e-cigarette, le choix est rapidement fait pour les consommateurs.

Il faut dire que la tentation est grande pour les fumeurs invétérés de basculer entre les deux récentes rivales que sont la cigarette normale et son analogue électronique du XXIe siècle. Les méfaits de la première sur la santé sont en effet connus depuis bien longtemps : nicotine, composants cancérigènes, et bien d'autres encore. Quant au prix de celle-ci, autour de 7 euros le paquet, il devient vraiment pesant dans un budget pour ceux qui fument un paquet voire plus par jour. La bataille des prix tourne dès lors à l'avantage de la cigarette électronique, car selon les connaisseurs, une seule d'entre elles équivaut en consommation à deux paquets et demi de vraies cigarettes. L'essor actuel de cette nouvelle venue n'en est donc qu'à son commencement.

Un marché flamboyant

D'ailleurs, pour poursuivre au niveau des chiffres, ceux évoqués par les entrepreneurs du secteur sont assez significatifs et permettent de traduire l'ampleur de la consommation française de la cigarette électronique. Le symbolique million de consommateurs a été dépassé et ils seraient au moins 500 000 à « vapoter » quotidiennement. De fait, les statistiques s'envolent : Cigartex a vendu plus d'un million de cigarettes l'an passé, récoltant ainsi un chiffre d'affaires de plus de 1,5 million d'euros, du simple au double par rapport à la période précédente. Même constat chez ses concurrents : Edsylver, pionnier de l'activité via la vente en ligne, présente déjà en 2011 un chiffre d'affaires de 4 millions. Quant à Clopinette, propriétaire de distributeurs physiques, ses objectifs étaient de 3 millions d'euros en 2012.

Une filière à réglementer

Pourtant, tout reste encore à faire pour structurer et réglementer ce marché afin qu'il devienne plus mature. Pour le moment, aucune régulation de prix n'a encore été opérée par les autorités concernées à cet effet. Par ailleurs, aucune norme de commercialisation, ni de standard de fabrication et encore moins de tests officiels n'ont été réalisés en vue de connaître les tenants et aboutissants de ce produit. D'autant plus que, voulant se faire une place au soleil, les opportunistes sont légions à se lancer dans l'activité en important tout simplement des produits depuis de la Chine. Ce qui pourrait, dans un court terme, amener à une mise sur le marché de produits fiables et d'autres plus risqués pour la santé.

Des interrogations à lever

Ce contexte particulier entourant la cigarette électronique a rapidement provoqué la réaction du ministère de la Santé. Par la voix de sa première responsable, l'annonce d'une enquête en vue d'en savoir un peu plus sur l’e-cigarette est effectuée. Ce produit « pose un certain nombre de questions », estime Marisol Touraine. Les propos de la sénatrice Chantal Jouanno rejoignent par ailleurs cette initiative officielle de la ministre : il est « indispensable de mener des travaux approfondis dans l'optique d'une réglementation appropriée de ces produits ». Parmi les interrogations qui devraient trouver des réponses au cours de cette étude minutieuse de la cigarette électronique, des lumières seront peut-être apportées quant aux effets des différents solvants utilisés pour remplacer le tabac et le goudron.

Notez




News les plus populaires