Crashs d’avion, le mythe de la loi des séries



Lundi 28 Juillet 2014

Contrairement aux idées reçues, la loi des séries n’existe pas. Si trois avions de ligne se sont écrasés en une semaine, pour les mathématiciens, c’est un pur hasard, même si accablant.


Vol Air Algérie
Vol Air Algérie
Vol MH17 abattu en Ukraine, vol GE 222 de la TransAsia qui s'abîme au large de Taïwan, vol AH 5017 d’Air Algérie qui s'écrase dans le Nord du Mali… La liste est longue. La liste est noire. Trois avions de ligne qui se crashent en une semaine. Comme un réflexe, la loi des séries est évoquée. Pourtant, ce principe n’existe tout simplement pas. C’est soit un mythe, soit un fantasme. Dans tous les cas, une invention. Si dans la vie de tous les jours, l’expression est utilisée, d’un point de vue scientifique ou mathématique, elle n’a aucun fondement.

Si la plupart des gens l’invoquent pour tenter d’expliquer des évènements hors du commun et incompréhensibles, dans la réalité ce n’est qu’une formule de l’esprit. Ainsi, explique à 20 minutes.fr, la mathématicienne Elise Janvresse, de l’Université de Rouen, «les gens l’utilisent pour rendre intelligible des phénomènes extraordinaires, des coïncidences qui ne s’expliquent pas.»

C’est en 2005 que cette universitaire chargée de recherche pour le CNRS, le Centre national de la recherche scientifique, a commencé à plancher sur ce principe. Il y a neuf ans, durant l’été, cinq avions s’écrasent sur une période de 22 jours. Interpelée, Elise Janvresse s’est alors lancée dans une recherche de statistiques et de probabilités. Elle a essayé d’établir si cette série était le «fruit du hasard», ou si d’autres raisons pouvaient l’expliquer. Pour son étude, elle s'est appuyée sur les statistiques de 2005, établissant qu'un accident a lieu tous les 500 000 vols environ, et que 20 000 avions ont décollé quotidiennement.
 
Elle a alors défriché et analysé des chiffres enregistrés sur les dix années précédentes. En conclusion, elle a pu affirmer qu’un accident d’avion impliquant au moins 30 individus, survenait en moyenne tous les dix jours. Plus largement, elle a pu avancer le chiffre de 37 accidents d’avion annuels. «En comparant avec les autres années, nous avons établi que la probabilité que cinq de ces crashs se produisent en l'espace de 22 jours est de une sur dix», confie-t-elle. Autrement dit, «ces événements peuvent statistiquement se répéter une fois tous les dix ans.» a t-elle précisé. Ce qui représente toutefois, une probabilité importante. Mais seul le hasard peut les expliquer.

En revanche, remarque t-elle, «si nous avions trouvé une probabilité infime rendant le phénomène statistiquement impossible, il aurait fallu s’interroger sur d’autres causes pour expliquer les crashs…» Elle prévient toutefois que si on se met à chercher des coïncidences, on en trouve toujours. Et de préciser que l’avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.

La loi des séries, hasard ou fatalité, Élise Janvresse (Ed. Le Pommier, 2007)

Sur le site du crash
Sur le site du crash

Notez




News les plus populaires