E-réputation : comment avoir tort, mais raison, mais tort, sur Internet



Jean-Baptiste Giraud
Mercredi 23 Juillet 2014

Vous n'aimez pas ce que l'on dit de vous sur Internet ? Attention aux représailles, les réseaux sociaux sont comme les défenses immunitaires, ils attaquent parfois sans distinction...


E-réputation : comment avoir tort, mais raison, mais tort, sur Internet


C'est l'histoire d'une blogueuse qui n'a pas aimé un restaurant (au Cap Ferret, Gironde) et l'a fait savoir sur sa "page perso" comme on disait autrefois. Le restaurant n'a pas apprécié la critique, l'a attaquée en justice pour diffamation et gagné, alors même que la blogueuse avait retiré son texte de la toile, sans qu'on ne le lui demande !

L'histoire aurait pu en rester là, bien que les fervents partisans de la cyberdémocratie se soient émus de cette nouvelle censure de la liberté d'expression... Oubliant que l'offensé, dans l'affaire, le restaurant, n'avait pas demandé le retrait de la publication mais seulement la modification du titre de l'article de la blogueuse : "l'endroit à éviter au Cap Ferret". 

Seulement voilà : l'histoire, racontée par nos confrères d'Arrêt sur Images   à l'annonce de la condamnation, à fait le buzz comme l'on dit, jusqu'à l'étranger. Et ce qui devait arriver arriva : le restaurant est désormais ultra mal noté sur TripAdvisor et Google Plus. Problème : la plupart de ceux qui ont posté une note dans ces derniers jours ne sont jamais allés dans ce restaurant, mais réagissent en soutien à la blogueuse condamnée !

Autant dire qu'avant de vouloir vous venger d'un mauvais commentaire ou même d'un mauvais article sur Internet, réfléchissez bien à ne pas éveiller la conscience des réseaux sociaux, qui pourraient bien vous faire payer très cher votre tentative de "bâillonnement de la liberté d'expression".... 

Notez




News les plus populaires