Echo, le produit connecté d’Amazon, va t-il rendre fou?



Mercredi 12 Novembre 2014

L’assistant connecté Echo, mis au point par Amazon, deviendrait rapidement, selon cette dernière, « un membre de la famille ». Effrayant ?


Echo, le produit connecté d’Amazon, va t-il rendre fou?
Compagnon de jeu pour les enfants, assistant personnel pour les adultes… Selon la publicité, le cylindre connecté d’Amazon, devient vite incontournable une fois entré dans les foyers. Pire ou mieux, il devient « un membre de la famille ». Et en plus, il vous casse moins les pieds que Junior.

Dans tous les cas, cet objet intelligent est une mine pour les paresseux, et les autres : il donne la météo et les informations, répond aux questions, sert de réveil matin, joue de la musique, aide les enfants à faire leurs devoirs. Pour le moment, il ne peut pas encore passer de commandes sur Amazon, mais on imagine très bien que cette fonctionnalité sera ajouté à ce petit robot cylindrique. Et alors là, plus besoin d’aller devant son ordinateur pour faire flamber sa carte bleue. Il suffira de lancer à la cantonade : « Echo va sur Amazon et commande-moi ceci ou cela ! »

Comme un petit chien qui vous suivrait partout dans la maison, Echo obéit à la voix et parle. Résultat, les heureux possesseurs d’un tel objet s’adressent, paraît-il, à lui comme à un humain. Il faut se représenter Echo, dont le nom est adaptable, comme un Zhu Zhu Pet corvéable à merci. D’ailleurs, au passage, on trouve tous les Zhu Zhu Pets du monde sur Amazon...

Malgré tout, Amazon n’est pas un pionner en la matière. Depuis longtemps, Apple et Google ont planché sur des dispositifs identiques, mais directement intégrés aux smartphones, comme « Siri » ou « OK, Google ». Echo, lui, mène sa vie indépendamment de votre téléphone portable. Et jusqu’à présent, on ne peut pas téléphoner avec. On imagine la tête des gens quand on le sortira au café. Bienvenu dans le monde connecté imaginé par Amazon...

Parce qu’Echo n’est pas une illusion. D’ici quelques semaines, moyennant 100 dollars, on pourra acheter cet assistant virtuel aux États-Unis. Pour le moment, il est réservé aux personnes inscrites au service premium d’Amazon. Tiens, tiens. L’idée d’avoir un cylindre connecté qui vous suit en permanence peut paraître incongrue, au mieux, effrayante, au pire. Car évidemment, il est connecté et écoute tout ce que vous dîtes. Il connaît vos goûts et vos habitudes. L’avantage, c’est qu’on n'a plus besoin de sortir le chien et qu’on a une massue pour assommer les cambrioleurs. Oui, mais, a t-on vraiment envie de vivre avec Echo ? Non.

Echo, le produit connecté d’Amazon, va t-il rendre fou?

Notez




News les plus populaires