Élevage urbain de criquets



Mardi 17 Mars 2015

Dans les années à venir, il va falloir se faire à la consommation d’insectes. Pour preuve, un projet architectural d’élevage de criquets dans un centre urbain vient d’être récompensé à Cannes, au Mipim, le salon international des professionnels de l'immobilier. D’ici quelques années, cette ferme devrait voir le jour en plein Stockholm.


Maquette du Buzzbuilding
Maquette du Buzzbuilding
Tout un programme. Élever des criquets comestibles en pleine ville, une idée délirante ? Pas du tout. Un vrai projet élaboré par l’agence suédoise d’architecture Belatchew Arkitekter. Sous la forme d’une ferme high-tech, un élevage de criquets devrait voir le jour en plein centre ville de Stockholm. Le but premier est de trouver un substitut aux protéines animales. Le second est écolo : produire des protéines en utilisant moins d’eau et de surfaces allouées aux céréales. Prenez le criquet, c’est une alternative excellente : si avec 10 kilos de nourriture, on produit 1 petit kilo de viande de bœuf, avec 10 kilos de nourriture, on obtient 9 kilos d’insectes. CQFD. De quoi contribuer aux besoins en protéines d’une population de plus en plus nombreuse, et demandeuse.
 
La ferme, appelée Buzzbuilding, fait référence à un building plein d’insectes qui bourdonnent, et aussi à l’effet de buzz. Il va s’étendre sur plus de 10 000 mètres carrés. Il s’inscrit dans une démarche durable. D’ailleurs, au Mipim de Cannes, le salon international des professionnels de l’immobilier, il a reçu le prix des projets du futur, partie Développement durable. La production de criquets et autres sauterelles est en effet imbattable en consommation d’eau. Pour produire du beefsteak, c’est une autre histoire : il faut 20 000 litres d’eau pour obtenir 1 kilo de bœuf.
 
Oui, mais va t-on pour autant se faire à la consommation d’insectes ? Pas vraiment populaire dans notre culture occidentale… C’est pourquoi, une des vocations du Buzzbuilding est d’être pédagogique. Situé en plein centre de la capitale suédoise, il sera ouvert sur l’extérieur pour venir voir ce qui s’y passe. Et évidemment, comprendre les enjeux écologiques. L’objectif est de sensibiliser le public. Pour ce faire, il mêlera la production de criquets, les informations sur ce nouveau type d’élevage et de nourriture. Au final, vente à emporter et restaurants spécialisés dans l’insect-food sont prévus. De quoi dépasser le dégoût initial ?
 
 

Notez




News les plus populaires