Encore une hausse du prix de la cigarette en 2014



Jeudi 12 Décembre 2013

Les prix des cigarettes vont augmenter le 6 janvier 2014. Et pour une fois, il ne s’agit pas d’une augmentation liée à une hausse de l’imposition, mais par les fabricants de cigarettes.


Augmentation de 20 centimes par paquet

Les cigarettiers sont aussi victimes de la crise, puisque les ventes de cigarettes ont reculé de presque 10% en un an. Alors pour maintenir des marges, souvent confortables, le levier prix reste le moyen le plus facile pour contrer un volume qui baisse. Les producteurs prévoyaient au départ une augmentation de 40 centimes. Le leader Marlboro ne souhaitait qu’une augmentation de 20 centimes. Alors pour garder un avantage prix sur le leader comme Pall Mall, Lucky Strike, Winston, Rothmans, l’augmentation moyenne se situera autour de 20 centimes. Il est donc fort à prévoir qu’une nouvelle hausse soit possible en cours d’année.

Et tout cela semble paradoxal, puisqu’en période de crise, le fumeur aurait tendance à davantage fumer, car le stress n’épargne aujourd’hui personne. Difficile encore de l’indiquer, mais le vapotage, c’est-à-dire l’utilisation de la cigarette électronique est venu concurrencer de manière importante la cigarette classique. En 2012, le marché de la e-cigarette dépassait les 4 millions d’euros, par rapport à  un marché du tabac d’un peu moins de 18 milliards. La cigarette moins néfaste pour la santé reste donc encore marginale, même si les chiffres de 2013 devraient être tout autres.

La cigarette devient un luxe, puisqu’à bientôt 7 euros le paquet, l’addition devient salée. Et d’ailleurs, pour faire des économies, aussi bien de médecin, de dentiste ou d’achat de cigarette, les patch et autres protocoles pour arrêter de fumer ont explosé. Apparemment, ça marche, et l’addiction à la cigarette disparaît.

Des buralistes qui voient leur activité s’éroder

Ces vendeurs de cigarettes se plaignent d’un marché en baisse, d’un chiffre d’affaires qui diminue, et de taxes sur la cigarette qui sont énormes. De plus, cette activité demeure aujourd’hui de plus en plus dangereuse, compte-tenu des braquages à répétition. Un buraliste de la région marseillaise en a fait les frais plusieurs fois et s’est équipé de fusil flashball pour répondre aux agresseurs.

Effectivement, la plupart des transactions chez un buraliste s’effectuent en liquide. C’est un des magasins où les recettes en liquides sont les plus importantes.
Et l’inquiétude est de plus en plus pesante pour les buralistes qui voient la vente exclusive de cigarette électronique leur échapper pour le moment. Ce substituant peut s’avérer un bon remède au marché de la cigarette en déclin.

Ras-le bol fiscal

Au passage à la nouvelle année, il y aura tout de même une augmentation générale, puisque la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA) va bondir de 0.4% pour la plupart des biens de consommation courante. Les cigarettes ne sont pas épargnées, évidemment.

Alors si le prix des fabricants de cigarettes augmente de 20 centimes en moyenne par paquet, la hausse de la TVA ne se fera pas sentir à l’échelle d’une cartouche (1 centime), mais avec les 22.5% de français qui fument, la hausse au niveau du marché français va donc représenter une somme de plusieurs millions d’euros. Ce sera donc de toutes les manières une bonne opération pour l’Etat.

Notez




News les plus populaires