Et si la semaine de quatre jours était LA solution à tous nos problèmes ?



Jean-Baptiste Giraud
Mercredi 2 Juillet 2014

Comment d'un seul coup d'un seul résoudre le problème du déficit de la Sécu, du chômage et du stress au travail ? En passant à la semaine de quatre jours ! L'idée n'est pas de Martine Aubry mais du patron anglais du NHS, le National Health Service. Honni soit qui mal y pense.


C'est une tribune qui va faire du bruit en Grande Bretagne. Le patron des médecins anglais, Le professeur John Ashton, estime dans "The Guardian" que le temps de travail est mal organisé en Occident et source de bien des maux de santé... ce qui coûte en définitive à la collectivité. Les maladies du coeur, l'obésité, l'alcoolisme et le tabagisme comme le stress au travail coûtent des dizaines de milliards d'euros par an au système de santé anglais - tout comme au système français d'ailleurs. Et pourtant, leurs effets pourraient grandement être diminués si l'on organisait différemment les journées et les semaines des salariés.

Un exemple ? Sauter la pause déjeuner, ou manger un sandwich sur un coin de bureau, est un facteur de stress évident, alors qu'une vraie pause déjeuner permet de récupérer. Mais sa proposition va plus loin. Il suggère d'instaurer une semaine de quatre jours "afin que les gens puissent profiter de leur vie, avoir plus de temps avec leurs familles". "Trop de gens travaillent de trop longues heures et trop intensément, quand trop de gens ne travaillent pas du tout". 

Mais cet avis éclairé d'un expert reconnu n'arrive pas par hasard : en Grande Bretagne, le gouvernement a légiféré de telle sorte que les salariés peuvent demander à leur employeur des horaires de travail flexibles....



Notez




News les plus populaires