Glowee, l’éclairage bioluminescent



Mardi 3 Février 2015

Une start-up française a mis au point un dispositif d’éclairage, créé à partir de micro-organismes vivants. C’est écolo et tout à fait sérieux. Bientôt l’éclairage du futur ?


Glowee, l’éclairage bioluminescent
S’éclairer avec des lucioles ? Si l’idée paraît folle, une start-up héxagonale spécialisée dans les biotechnologies environnementales va dans ce sens. Elle s’appelle Glowee. Elle a réussi à mettre au point un éclairage provenant de micro-organismes vivants. On les imagine s'échauffant afin de produire leur propre lumière. Si cela paraît tiré par les cheveux, c’est pourtant le projet auquel se sont attelés trois étudiants de l’ESCP, l’École supérieure de commerce de Paris. Au final, ils ont conçu un dispositif d'éclairage innovant, sans consommation d'électricité, ni émission de pollution lumineuse, grâce aux propriétés naturelles des organismes. De quoi plaire, donc.
 
À l’origine du projet, Sandra Rey, karim Kotobi et Gaëlle Chassard. Ils ont imaginé une source de lumière écologique et bon marché. Tous les trois, ils ont fondé Glowee. Et mis au point ce système utilisant la biologie synthétique. Il a suffit d’un reportage sur des poissons produisant leur propre lumière pour avoir cette idée lumineuse. Après, évidemment, il a fallu se mettre au boulot. Cela a consisté à insérer des micro-organismes vivants dans une bulle. Cette dernière, étant capable d’adhérer à des surfaces vitrées. La bulle contient un véritable kit de survie pour ces organismes minuscules : du liquide pour se mouvoir et de quoi s'alimenter.
 
Dans la journée, on ne voit rien. En revanche, quand la nuit tombe, à l’image des lucioles ou des vers luisants, les organismes microscopiques diffusent une lumière douce. Pas d’électricité. Le dispositif est totalement respectueux de l’environnement. Le système développé par Glowee permet notamment d’éclairer des vitrines la nuit. Ce qui est désormais interdit pour des raisons écologiques, pourrait à nouveau voir le jour, avec ce système green.

D’ailleurs, les utilisations potentielles sont sans fin : éclairage urbain, signalétique, magasins… Plus la quantité de micro-organismes est dense et leur surface, grande, plus la lumière est forte. Pour le moment, le concept est encore au stade de prototype. Ses créateurs planchent sur de nouvelles technologies. Ces dernières pourraient augmenter la durée de vie du système, car l’éclairage imaginé par Glowee est limité à 24 heures... Ce qui en fait un éclairage éphémère alors que sa vocation est d’éclairer les villes. Et donc de perdurer en se fondant dans le paysage urbain. CQFD.

Glowee, l’éclairage bioluminescent

Notez




News les plus populaires