Green-bus ? Non, caca-bus



Mardi 25 Novembre 2014

Il faut savoir ce que l’on veut. Si le développement durable est une priorité, alors, bienvenue aux bus roulant au biométhane. Comme en Grande-Bretagne, ils marchent au gaz provenant des eaux usées. Au caca quoi...


Un bus anglais qui roule au biométhane
Un bus anglais qui roule au biométhane
C’est le moment d’assumer ses convictions, et de ne pas partir l’air dégoûté… Passé le premier haut le cœur, que les choses soient claires : il est avant tout question d’énergie « propre ». L’Angleterre vient en effet d’inaugurer le premier bio-bus, un bus roulant au biogaz. Ce dernier, le biométhane, est obtenu par la fermentation des ordures ménagères et des eaux usées. Avant le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Norvège étaient déjà sur les rangs. À Lille, le centre de valorisation organique utilise du biogaz depuis trois ans déjà. D’ici quelques années, c’est une centaine de bus qui devraient ainsi être alimentés dans la région lilloise. Le bio-bus anglais, lui, effectue la liaison entre l’aéroport de Bristol, et la ville de Bath. Surtout, il réduit les émissions de gaz à effet de serre de 88% par rapport à l’essence classique.
 
« Cela montre bien que le caca humain a de la valeur »
 
Comment cela marche t-il ? Des bactéries s’attaquent aux déjections d’un certain nombre d’habitants, avant de les transformer en gaz. Pour se faire une idée, les déchets annuels de cinq personnes ainsi modifiés sont nécessaires pour faire un plein. Ce dernier permet une autonomie de 300 kilomètres en moyenne. On a tout à gagner ! Surtout, le biométhane est une énergie « propre » : sa combustion n’émet aucune odeur particulière. Ouf. Les impuretés ont en effet été éliminées pour être inodores. S’il génère malgré tout, du gaz à effet de serre, du dioxyde de carbone, la quantité émise correspond à celle de la décomposition naturelle des déchets. Sur le site de 20 Minutes, Charlotte Morton, directrice de l'Adba, une association britannique pour la promotion du biogaz, conclut : «Cela montre bien que le caca humain a de la valeur.» CQFD.
 

Notez




News les plus populaires