Hôtesse d’accueil et androïde



Jeudi 23 Avril 2015

Au Japon, une hôtesse d’accueil robot souhaite la bienvenue aux clients d’un grand magasin tokyoïte.


Elle s’appelle Chihira Aico. Avec son mètre 65 et son kimono, elle a tout d’une jeune japonaise classique. Depuis cette semaine, elle est postée à l’entrée d’un magasin de la chaîne Mitsukoshi et salue les clients, comme c’est la coutume au Japon. Si au premier abord, ses mouvements sont un peu hachés, c’est qu’à y regarder de plus près, Chihira Aico est un androïde. Conçue par la société Toshiba, en association avec le département de robotique de l’université d’Osaka, c’est le premier emploi officiel de la jeune femme robot.

Les spécialistes en intelligence artificielle et en robotique l’avaient déjà aperçue au CES de Las Vegas aux Etats-Unis, le fameux Consumer Electronic Show, rendez-vous technologique mondial. Elle avait également fait une apparition remarquée au CEATEC, le salon japonais dédié aux nouvelles technologies et aux innovations. De loin, on pourrait s’y méprendre : Chihira Aico parle Japonais sans toutefois être capable de converser avec un humain. Elle a une gestuelle un peu saccadée mais gesticule allégrement. Son visage, même si réduit à quelques expressions basiques, peut exprimer joie ou tristesse.
 
D’ici cinq ans, les compétences et l’intelligence artificielle de la jeune androïde devraient considérablement s’améliorer. Elle sera alors capable de discuter avec son entourage et de veiller dessus. Hitoshi Tokuda, un des responsables de Toshiba précise : « Nous ambitionnons de développer un robot qui puisse progressivement prendre le rôle d’un être humain. »

Hôtesse d’accueil et androïde

Notez




News les plus populaires