L'eau qui se mange



Mercredi 17 Février 2016

Une start-up britannique a créé Ooho, une bouteille d'eau sans plastique qui se mange.


On le sait, les bouteilles en plastique sont un fléau pour l’environnement. Chaque jour, 38 milliards de nouvelles bouteilles commencent leur long processus de décomposition, qui se compte en siècles. Malgré tout, on continue d’en utiliser. Pour y remédier, une start-up londonienne a imaginé une solution complètement novatrice. Skipping Rocks Lab a en effet mis au point une bulle d’eau qui se mange. 
 
Ooho c’est son nom, est une bulle biodégradable. C’est à la fois un nouveau packaging pour l’eau minérale, et en même temps, l’eau que l’on boit. L’emballage, naturel et comestible, est en fait, une enveloppe gélatineuse faite avec des algues. C’est une alternative totalement innovante et une solution pour remplacer les bouteilles en plastique.
 
En plus, la sphère d’eau est facile à fabriquer. Et extrêmement bon marché. Elle coûte 2 centimes à produire. Surtout, elle est résistante, hygiénique, biodégradable et peut être mangée. D’ailleurs, les teasers de Skipping Rocks Lab sont : « Ne recyclez pas vos bouteilles d’eau, mangez-les », ou, « Vous buviez de l’eau, maintenant mangez la bouteille. »
 
Ooho représente un produit et une initiative durables et écologiques. La réduction des ressources non renouvelables et les déchets plastiquent jouent en effet un rôle notable dans le réchauffement climatique. Skipping Rocks Lab fait partie de the Climate KIC start-up acceleration program foundé par l’EIT, l’European Institute of Innovation & Technology. La start-up britannique a d’ailleurs reçu le World Technology Award dont Fortune et Time sont à l’origine. C'est mérité.
 

Notez




News les plus populaires