La « new food » : au secours !



Vendredi 2 Janvier 2015

Quoi de neuf du côté de la « new food » ? Des insectes en veux-tu en voilà, des algues sous toutes les formes, de la viande clonée et des nanomatériaux. Revue de détails.


La « new food » : au secours !
Oubliez la dinde tradi et la bûche glacée. Place à la cuisine du futur, la « novel food ». Quelque soit l’appellation, la nouvelle cuisine est renvoyée dans ses buts. Très loin. Et mieux vaut avoir l’estomac bien accroché. Au menu, des AGM. Soit des aliments génétiquement modifiés : petits cochons « enviropig » non polluants, saumons antigel, bovins mutants porteurs de gênes humains, vaches clonées, cellules souches, arômes dématérialisés, desserts glacés qui ne fondent pas, micro-organismes, nano-aliments… Au secours, des experts en biogénétique et en biotechnologies sont en train d’imaginer le futur contenu de nos assiettes. Et ça fait peur.
 
Ça vous coupe l’appétit ? Laissons de côté la cuisine élaborée en laboratoire. Bienvenues aux solutions écologiques, slow : se rabattre sur les insectes. La grosse tendance food de l'avenir. On l’a déjà dit, ils sont protéinés, super énergétiques et pourraient bien aider à régler le problème de la faim dans le monde d’ici quelques années. À Madagascar, les grillons grillés sont déjà consommés depuis des lustres, considérés comme de véritables friandises par les enfants. Aujourd’hui, les ingénieurs alimentaires planchent sur des formules hyper ragoûtantes : scorpions en sucette, chenilles imbibées de mzecal (pas nouveau), sauterelles d’élevage, scarabées frits, vers sautés dans la poêle. Nickel à l’apéritif. Sur un repas entier, ça paraît encore un peu indigeste. Les planctons et les algues en spaghettis ou en tagliatelles représentent également un bon compromis pour nourrir les 9 milliards d’habitants que comptera la Terre d’ici 35 ans. Vous n'avez plus faim ? Moi non plus.

La « new food » : au secours !

Notez




News les plus populaires