La « sharette » et la RATP



Jeudi 7 Mai 2015

Alors que le RER A va fermer cet été pour des travaux prévus entre les stations La Défense et Auber, la RATP mise sur le co-voiturage. Pour ce faire, elle s’allie avec Sharette, une start-up parisienne.


La « sharette » et la RATP
On a dit « sharette », pas charrette. Une première toutefois. Si l’équation RATP et site de co-voiturage ne va pas forcément de paire, d’ici quelques mois, ce sera pourtant une réalité. Ce qui pousse la RATP à sceller un partenariat avec une jeune start-up spécialisée dans le co-voiturage est d’abord un enjeu pratique. Cet été, en effet, le RER A va fermer pour cause de travaux entre les très fréquentées stations de La Défense et d’Auber, entre le 25 juillet et le 23 août.

C’est la raison pour laquelle la RATP a noué un partenariat avec la start-up Sharette, spécialisée dans le co-voiturage sur des distances courtes. Dans la pratique, une campagne de pub commune devrait inciter les parisiens et les habitants d’Île de France à jouer le jeu. Techniquement, « Nos covoiturages sharette apparaîtront dans les recherches d’itinéraires que les usagers lanceront sur l’application mobile de la RATP », explique au site de 20 Minutes, Catherine Vallet, chez Sharette.

Sharette reste toutefois un moyen complémentaire et supplémentaire mis en place par la RATP : des renforts sur certaines lignes de métro et de Tramway, des navettes sont évidemment prévus. En lien direct avec la RATP, la plateforme de co-voiturage pour de courtes distances Sharette devrait apporter aux usagers des transports, et notamment de la ligne A du RER, des solutions et éviter la galère. À voir. Rendez-vous cet été.

La « sharette » et la RATP

Notez




News les plus populaires