Le NYPD va utiliser Twitter pour prévoir les actes de délinquance



Mardi 6 Mai 2014

Les services de polices de la ville de New York ont travaillé avec des scientifiques pour mettre au point un programme capable de prévoir où pourraient avoir lieu des actes de délinquance.


Le programme de "crime-mapping", qui se base sur le réseau Twitter, a été développé par Matthew Grener, un chercheur de l'Université de Virginie. Il repose sur la compréhension contextuelle des lieux potentiels de délinquance. "Nous pouvons tomber sur des personnes discutant de sorties très alcoolisées, de rendez-vous dans des bars, à des événements sportifs... Nous savons que ce type de situations est souvent corrélé à de la délinquance, et c'est ce sur quoi se basent nos modèles de prédiction" analyse Matthew Grener.

Un système testé mais qui reste imparfait

Une fois les données collectées depuis Twitter, elles sont comparées aux bases de données de la police qui recensent les lieux où se sont déroulés par le passé des actes de délinquance. Le chercheur admet que ce système comporte un certain nombre de biais mais la police de New York a malgré tout décidé de le tester. Et à ceux qui s'insurgent contre la violation de données privées, elle répond qu'il ne s'agit que de comptes Twitter qui ont opté pour les tags de géolocalisation.

La cybercriminalité explose

D'autres détracteurs se demandent pourquoi mettre autant d'énergie à traquer la délinquance de rue alors que le crime sur Internet prend des proportions très importantes et devient de plus en plus complexe à déjouer. A l'image d'un moteur de recherche apparu récemment sur le "dark web" et baptisé Grams qui permet à ses utilisateurs de rechercher de la drogue, des armes et de nombreux autres produits illicites. Selon son créateur qui s'est confié anonymement au magazine Wired "Ce moteur fonctionnera à terme quasiment comme Google, c'est à dire qu'il sera basé sur un score prenant en compte les dernières mises à jour des listes de produits proposés."

Quoi qu'il en soit, le crime sur Internet et l'utilisation d'outils du web pour le combattre vont prendre beaucoup d'ampleur dans un futur proche. Et pas seulement sur le "dark web". L'outil social "Reddit" par exemple est devenu aux Etats-Unis un moyen potentiel de négocier des armes. On sait déjà par ailleurs que Facebook est largement utilisé par les trafiquants de drogue mexicains et que le cybercrime s'est propagé jusqu'aux gangs sévissant en Californie. En Europe, plusieurs dispositifs juridiques sont à l'étude pour limiter la prolifération de la criminalité sur les réseaux.

Notez




News les plus populaires