Le hein de l'Allemagne à François Hollande



Mickaël Bazoge
Mercredi 6 Août 2014

François Hollande en est réduit à demander l'aide de l'Allemagne pour relancer la croissance en France. Manque de chance pour le président français, le partenaire outre Rhin a bien l'intention de ne rien changer à sa politique.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il y a deux jours, le président de la République interpellait le gouvernement allemand, au travers d'une opinion parue dans Le Monde où il exhortait l'Allemagne à faire davantage afin de soutenir la croissance. « Rendre service à la France et à l'Europe », tel était le fil conducteur de cette lettre… qui a été brisé ce mercredi par les principaux intéressés.
 
La porte-parole du gouvernement allemand, Christiane Wirtz, a ainsi estimé que « les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique » des autorités outre Rhin. Pourquoi casser ce qui fonctionne bien ? La locomotive économique du vieux continent a déjà fait montre d'une certaine souplesse afin d'accommoder ses partenaires, notamment la mise en place d'un salaire minimum, un programme d'investissements, la revalorisation des retraites… Toutes ces mesures sont susceptibles de relancer la consommation du pays et donc le moteur de l'économie en Europe.
 
Quant à la France, elle doit en faire plus pour se réformer, peut-on lire en filigrane dans les déclarations des responsables allemands. La presse du pays n'est d'ailleurs pas tendre envers les demandes de François Hollande, tout comme les responsables qui se disent en coulisses irrités par ces déclarations.

Notez




News les plus populaires