Le printemps arabe, véritable opportunité pour les femmes ?



Cafeine Le Mag
Jeudi 26 Janvier 2012

Le printemps arabe semble porter ses fruits jusqu'en Arabie Saoudite où le Roi Abdallah II a récemment donné le droit de vote aux femmes. Ces dernières se battent depuis plusieurs années pour que leurs droits soient reconnus, et bien que leur statut soit encore inférieur à celui des hommes dans la plupart des pays arabes, ce dernier a évolué dans le bon sens.


Les Saoudiennes voteront en 2015

Le printemps arabe, véritable opportunité pour les femmes ?
Le roi Abdallah II a récemment fait couler de l'encre en accordant le droit de vote aux femmes. L'Arabie Saoudite reste un pays très conservateur et les femmes n'ont quasiment aucun droit, pas même celui de sortir de chez elles sans une autorisation écrite de leur mari. Sachant cela, leur accorder le droit de vote représente une avancée historique du droit des femmes pour le pays. Le printemps arabe n'est pas étranger à cette prise de position du Roi qui est forcé de constater que les mouvements en faveur des femmes s'intensifient dans tous les pays arabes. Ainsi, l'Arabie Saoudite demeurait jusqu'alors le dernier pays arabe à ne pas accorder le droit de vote aux femmes. Il convenait donc à ce dernier de s'aligner. Cependant, bien que sa décision soit saluée par la communauté internationale, elle n'en demeure pas moins de faible portée, car c'est la famille royale qui a le dernier mot en matière d'élection et les conservateurs pourraient bien étouffer les voix féminines. Mais portées par le printemps arabe, les femmes saoudiennes ne comptent pas en rester là car ces dernières n'ont toujours pas le droit de conduire. La conduite est un droit qu'elles réclament aussi depuis longtemps et qui est bien plus important en termes de liberté. Ainsi, la rébellion des Saoudiennes se manifeste par des vidéos postées sur You tube, qui montrent certaines d'entre elles conduisant une voiture. Une rébellion passive dont le printemps arabe est le moteur, mais qui reste sous contrôle.

Les opportunités du printemps arabe

Tout comme en Arabie Saoudite, le printemps arabe est une opportunité pour les femmes de revendiquer leurs droits. Ainsi, ces dernières veulent toujours y croire même si certain s'accordent à dire que le mouvement s'essouffle en raison des avancés illusoires qu'il apporte. Il est vrai que les victoires des femmes du monde arabe restent emblématiques plus que pratiques car la religion est, dans ces pays, présente à tous les niveaux et dans les espace publics. Une religion qui est à l'origine de leur statut et qui aura bien du mal à accepter le changement. Ainsi avec une montée visible de l'islamisme, les conservateurs pèsent lourd dans les processus de décision. La médiatisation montre qu'il y a bien une rupture due au printemps arabe, mais dans la réalité des faits rien ne change vraiment. Ainsi, certains affirment une impossibilité pour les femmes de se retrouver un jour sur la scène politique de manière concrète. Mais le printemps arabe a lancé un processus irréversible qui a libéré les paroles, ce qui est un premier pas important en matière d'inégalité. Il faudra que les femmes se montrent patientes et surtout qu'elles n'abandonnent pas, pour espérer faire valoir les droits qu'elles revendiquent.

Notez




News les plus populaires