Les robots tueurs seront-ils désactivés ?



Mickaël Bazoge
Mardi 13 Mai 2014

Que faire des robots tueurs ? La question est très sérieuse et est actuellement en discussion au sein d'une convention des Nations Unies.


Les robots tueurs seront-ils désactivés ?
Les membres de l'Inhumane Weapons Convention (ou Certain Conventional Weapons, CCW) planchent sur une problématique qui rappelle les films de science-fiction. Il s'agit de décider si oui ou non, il convient d'interdire les robots autonomes tueurs.  Le Department of Defense américain décrit ces armes comme des robots qui, une fois activés, peuvent choisir une cible et engager le combat sans l'aide ni l'intervention d'un humain.
 
Si cela ressemble à la description d'un robot futuriste, il n'en est rien : les drones utilisés par l'armée américaine pour frapper leurs ennemis sont susceptibles de rentrer dans cette catégorie… s'ils pouvaient lâcher leurs bombes de manière automatique sur leurs cibles, ce qui n'est pas (encore) le cas : ici, c'est encore l'humain qui appuie sur le bouton. L'armée américaine a déclaré à plusieurs reprises qu'un humain et son jugement devaient de toutes manières être « dans la boucle »… au moins pour le moment.
 
La convention, qui se tient pendant quatre jours à Genève, va se pencher sur les concepts d'autonomie des robots, mais aussi sur les armes déjà existantes pouvant s'en réclamer, les implications éthiques sur les robots tueurs, etc. C'est l'ambassadeur français Jean-Hugues Simon-Michel qui va d'ailleurs préparer les débats pour le second round des discussions sur ce sujet, en novembre. À cette occasion, la CCW pourra explorer la possibilité d'une interdiction.

Notez




News les plus populaires