Liaison ferroviaire directe grande vitesse entre la France et l’Espagne



Mercredi 4 Décembre 2013

Dès le 15 décembre, la liaison TGV directe entre Paris et Barcelone sera assurée. Les deux opérateurs ferroviaires SNCF et RENFE attendent plus d’un million de voyageurs en 2014 entre Barcelone, Paris, Lyon, Marseille et Toulouse.


Liaison ferroviaire directe grande vitesse entre la France et l’Espagne
Changement jusqu’à présent obligatoire à la frontière

L’écartement des rails dans la péninsule ibérique est différent des autres pays européens. Jusqu’à présent cette contrainte technique a considérablement complexifié les liaisons ferroviaires entre la France et l’Espagne, non seulement pour les voyageurs mais également pour les transports de marchandises.
Il n’est pas si loin le temps où la liaison Paris-Madrid avec son célèbre train de nuit « la puerta del sol » était soulevé en gare d’Hendaye pour changer ses essieux.
Les trains espagnols de la RENFE, Talgo existent toujours et maintiennent les liaisons classiques sans changer de train entre Paris, Barcelone et Madrid. Le « Joan Miro » dessert Paris à Barcelone en liaison de nuit assez confortable. Ces trains bénéficient d’un double essieu qui leur permet de fonctionner sur deux types d’écartements de rails.

L’Espagne en avance sur son réseau ferroviaire grande vitesse

Avec son AVE (Alta VElocidad), le TGV espagnol construit par le français Alstom, détient le record de couverture européen à grande vitesse. Il s’agit d’une véritable prouesse technique compte-tenu de la topographie de la péninsule ibérique : montagneuse, de grands fleuves à traverser, des zones marécageuses. Les ouvrages d’art sont nombreux, tout comme les tunnels et les voies verrés restent droites en comparaison au réseau routier très sinueux.
L’Espagne compte plus de 3500 kilomètres de voie ferrée grande vitesse, alors que la France n’est possède qu’à peine 2000. D’Est en Ouest, du Nord au Sud, il est très aisé de se déplacer dans le pays de Don Quichotte. La plupart des liaisons passent par le point central : Madrid. Les constructions de lignes transversales au Nord et au Sud s’avèrent en projet. Ce sera un moyen de relier plus vite le nord du Portugal avec le Sud-Ouest de la France.

Une concurrence avec l’avion low-cost

Paris-Barcelone devrait prendre 6h25 en train pour un prix plancher de 59 euros. Par avion, le temps moyen de vol est de 2h, avec des premiers prix à 80 euros pour les compagnies low cost qui desservent les grands aéroports d’Orly, de Roissy et de Barcelona el Prat (10km du centre ville). Toutefois, la SNCF communiquera une nouvelle grille tarifaire, sans doute plus attractive en 2014.
Les liaisons les plus intéressantes relient Toulouse, Marseille et Lyon en environ 3h, 4h et 5h respectivement. Ces lignes représentent un véritable enjeu où il est plus aisé de voyager en train qu’en avion. Le trafic de voyageurs sera aussi bien plus important, et en masse, l’avion devrait rapidement être terrassé par le monstre de fer.
Au-delà des aspects de rapidité, le bilan carbone n’a également plus rien à voir. Et avec un prix du kérosène grimpant, l’atout train sera à long terme tout à fait important.


Notez




News les plus populaires