Médicaments contrefaits : que doit-on craindre réellement ?



Valérie Dumas
Lundi 26 Mai 2014

600 000 boites de faux médicaments ont été interceptées en France lors d'une campagne menée du 13 au 20 mai. Faut-il craindre d'acheter des médicaments contrefaits en pharmacie ?


La France est un pays relativement sûr

Selon le chercheur Eric Przyswa, du Centre de recherche sur les Risques et les Crises de Mines ParisTech, interviewé par Atlantico, "la France reste un territoire privilégié face à de tels trafics." Bien que saisis en France, ces 600 000 boites n'étaient vraisemblablement pas destinées uniquement au marché français mais plutôt en transit vers d'autres marchés moins bien encadrés que le territoire national.
 
Pour autant, la perception des consommateurs est tout autre. Le phénomène de  contrefaçon des médicaments est vécu comme anxiogène, l'action des douanes et des services de police souvent opaques. C'est pourquoi Eric Przyswa regrette la sur-médiatisation qui entretient des "fantasmes autour du le réseau Internet et de la criminalité organisée" et le flou des acteurs de la sécurité : "Les sources d'analyses sur le sujet sont par ailleurs très délicates à obtenir d'institutions (douanes, Interpol, Europol, associations diverses, etc.) et d'acteurs privés (multinationales notamment) qui préfèrent préserver leur pré carré plutôt que d'informer véritablement le public ou des experts indépendants avec des sources consultables". Il n'en reste pas moins que, selon un rapport de la Commission européenne paru en 2012, les médicaments contrefaits étaient les premiers produits saisis aux frontières de l'Union européenne via les échanges postaux.

La contrefaçon essentiellement sur Internet

Les médicaments contrefaits ont de fait très peu de risques d'atterrir sur les rayons d'une pharmacie française. En revanche, le risque est bien réel sur les sites de vente en ligne si l'on en croit l'OMS qui estime que 50% des médicaments vendus sur Internet sont des contrefaçons. Une statistique à considérer cependant avec prudence, tant les disparités entre les pays sont grandes, ne serait-ce qu'avec le marché chinois...

Quelques conseils

Alors si vous devez utiliser un site de vente en ligne de médicaments, quelques recommandations s'imposent : repérer les mentions légales du site et s'assurer qu'il s'agit bien du site d'un pharmacien avec nom et adresse, et agrément de vente sur Internet. D'autre part, vérifiez attentivement le nom commercial du médicament, les indications thérapeutiques, la forme, le nombre d'unités par boite et le prix. Enfin, il faut savoir qu'actuellement, seules 147 officines françaises ont lancé un site marchand autorisé, selon l'Ordre des pharmaciens (sur 22 482 pharmacies que compte la France).
Médicaments contrefaits : que doit-on craindre réellement ?

Notez




News les plus populaires