Mortel Selfie



Mardi 19 Janvier 2016

En Inde, malgré un engouement phénoménal, les selfies ont la vie dure. En cause, des décès accidentels en en prenant.


Mortel Selfie
En Inde, le selfie est roi. Ou était roi. Le premier ministre déclare les adorer, Bollywood l’a consacré avec une chanson du même nom, Selfie Le Le Re. Mais c’était avant une série de décès accidentels en se tirant le portrait. Depuis, les choses ont changé. Au début du mois de janvier, une jeune fille de vingt ans est morte alors qu’elle se photographiait avec deux amies sur la promenade en bord de mer à Bombay (Mumbai), rapporte Big Browser, le blog hébergé par Le Monde.

Les décès en prenant des selfies ne sont malheureusement pas rarissimes. Ainsi, le Washington Post en a dénombré 27. Parmi cette trentaine de morts accidentelles, « la moitié a eu lieu en Inde. » Et Big Browser de faire le macabre décompte : écrasé par un train, tombant d'un bateau, d'une falaise ou des marches du Taj Mahal. Ou, comme Ramesh Walanju, après avoir sauvé deux étudiantes mais pas la troisième sur la promenade de Bombay. »

Résultat, la police de Mumbai a immédiatement réagi en mettant en place des « no selfies zones. » Principalement, dans des endroits touristiques de la mégapole indienne, notamment « près des plages ou des forts de la ville », peut-on lire dans Le Monde. En Russie aussi, le bilan est mortel : en 2015, « au moins » douze accidents mortels ont eu lieu. Ce qui fait dire au gouvernement dans une brochure dédiée, « selfie mortel » : « avant de prendre un selfie, tout le monde devrait réfléchir au fait que chercher toujours plus de likes peut vous entraîner vers la mort et que votre dernière photo pourrait bien devenir posthume. » CQFD.

Notez




News les plus populaires