On Kim



Mardi 24 Février 2015

Après avoir montré son popotin XXL à la terre entière, la starlette Kim Kardashian continue son entreprise de gentrification.


On Kim
Dans le Landerneau de la mode, il était une fois, une star de la téléréalité qui avait du chemin à faire. Après avoir épousé un rappeur de premier ordre, dans ce qui a donné lieu au mariage le plus bling bling de l’année dernière, l’oie blanche poursuit son parcours pour devenir un cygne, un vrai. Dans ce cheminement pas si parsemé d’embûches que cela, Kim Kardashian, car c’est d’elle dont il s’agit, s’en tire plutôt bien.
 
Déjà, elle avait fait la une du Vogue Us portée par le diable s’habille en Prada elle-même, Anna Wintour, la directrice de l’édition américaine. Elle a ensuite « cassé Internet » selon ses propres dires, en montrant son colossal fessier à la planète entière. Jean-Paul Goude était derrière l’objectif pour le magazine Paper. En terme de name-dropping, ça en dit long. Surtout, le name-dropping n’est pas terminé.
 
Cette fois, la caution est de taille. C’est Miuccia Prada, la cérébrale créatrice de la marque éponyme, et de Miu Miu qui valide. Sous le titre Miuccia on Kim, littéralement, Miuccia sur Kim, Kim Kardashian fait la couve du numéro 13 de Love Magazine. De la tête aux pieds rhabillée en Prada été 2015, on a l’impression d’assister à la métamorphose du cygne. Si, sur la photo, elle descend les escaliers, la collaboration prend, elle, un sens totalement ascensionnel.

Miuccia Prada, c’est la mode intello et conceptuelle par excellence. D’ailleurs, la créatrice pas ironique pour un sou a déclaré : « J’aime voir mes vêtements portés de manière différente, sur des personnes inattendues. » Ça, c’est du concept, et pour Kim Kardashian, une sorte de consécration. Pour une pas dire une sacrée revanche. Sociale, bien sûr.

On Kim

Notez