Pokémon « In Real Life »



Vendredi 11 Septembre 2015

Avec « Pokémon Go », un jeu mobile, Pokémon s'apprête à débarquer dans la vie réelle.


La réalité virtuelle devient réelle. C’est un peu ce qui va advenir avec « Pokémon Go », le nouveau jeu mobile de la Pokémon Company. Il permet aux utilisateurs d’attraper des Pokémons dans la vraie vie. Ainsi, il mêle de façon transversale, « l’exploration urbaine », comme le dit Le Figaro, et la pratique des jeux vidéo. Concrètement, la marque japonaise à l’origine de ce jeu au succès planétaire, a mis au point une déclinaison mobile. Elle fonctionne sur smartphone. Surtout, elle permet aux joueurs de traquer et d’attraper des Pokémons dans la vie réelle, comme Pikachu ou Dracaufeu. « In Real Life » en somme. Oui, d’accord, mais comment ça marche ?
 
« Pokémon Go » s’appuie sur le dispositif de géolocalisation des smartphones. L’application mobile offre ainsi aux joueurs, la possibilité d’entrer en contact et en interaction dans la vraie vie. « Pour capturer un Pokémon, il faut se déplacer dans l'endroit réel où il se trouve, par exemple dans une rue ou près d'un monument, puis dégainer son téléphone », explique le site de 20 Minutes. « Le principe de Pokémon a toujours été de parcourir le monde et d'échanger avec les autres joueurs », précise le président de la Pokémon Company. « Beaucoup d'endroits du jeu sont d'ailleurs inspirés du monde réel. Notre challenge était de développer un grand jeu pour smartphones qui exprimerait les valeurs au cœur de Pokémon » ajoute t-il.
 
Ainsi, « Pokémon Go », le nouveau jeu de Pokémon Company, a été imaginé avec Game Freak, le développeur historique des jeux Pokémon, Nintendo et Niantic, une ancienne start-up de Google, à qui l’on doit le jeu de « réalité alternée » Ingress. La technologie et l’état d’esprit d’Ingress se trouvent au cœur de « Pokémon Go » : « Avec Ingress, le but était de mélanger l'exploration urbaine et le jeu vidéo. « Pokémon Go », c'est une combinaison de la plateforme de jeu dans le monde réel de Niantic et de l'une des franchises les plus adulées de la culture populaire », indique John Hanke, le président de Niantic.
 
Le jeu doit être commercialisé en 2016. Il sera également doté d’un accessoire appelé « Pokémon Go + ». Ce badge sera connecté au téléphone mobile de l’utilisateur, grâce à la technologie Bluetooth. Il sera équipé d'une LED et d’un vibreur, les deux agissant comme une alarme. Ils préviendront les joueurs si un événement lié au jeu se passe près d’eux. Par exemple, si Pikachu est dans les parages. Ça promet.

Notez




News les plus populaires