Pour être un vrai geek, ne sortez pas sans votre spectromètre de poche



Jean-Baptiste Giraud
Vendredi 16 Mai 2014

l'iPhone, c'est plus frime, les Google Glass, déjà vu. Non, pour être dans le vent, faire parler vos amis à dîner, ne sortez plus sans votre spectromètre de masse de poche. Pour 120 euros, faut pas se priver.


"A quoi ça sert ?" Question d'un des journalistes de la rédaction quand la nouvelle est tombée, et que nous avons décidé de la traiter. Ben oui, un spectromètre de poche, finalement, à quoi cela va-t-il nous servir au quotidien ? Réponse d'un autre journaliste de la rédac : "tout analyser pour pouvoir attaquer en justice tout le monde parce que tu vas trouver de la merde un peu partout dans tous les plats" (sic).

Voilà, mon article est fini ! 

Non, sérieux, reprenons depuis le début : Un spectromètre est normalement un appareil de laboratoire, énorme, très cher, capable d'analyser la composition moléculaire d'un objet qu'il "'scanne" sans le toucher, grâce à un balayage de sa surface par un rayon infra-rouge. Dans les films de science-fiction, ce genre d'appareil, portable, permet de scanner tout autour des héros, y compris les extra-terrestres, les parois de la grotte qui se révèlent être l'intestin d'une énorme bestiole, etc etc.

Or, donc, le spectromètre de poche pour explorateurs intersidéraux, ce n'est pas pour demain, mais pour aujourd'hui, déjà. Une start-up israélienne, Consumer Physics, est parvenue à concevoir un spectromètre de poche, le Scio, évidemment relié par Bluetooth à votre smartphone, capable de vous dire que votre morceau de fromage devant vous, là, sur la table, est bien un morceau de fromage, comme le montre l'illustration. Enorme !

Bon, mais à quoi ça sert donc ? Reprenons la conversation entre journalistes de la rédaction :


-"ca va te permettre de tester les peluches de tes enfants pour voir si elles contiennent des substances cancérigènes"

-"ton steak dans ton hamburger, c'est bien du steak ?"

-"et ton verre en soirée, hein, ton verre ? "

- "et ton shit, hein, ton shit ?"

A ce moment là, le rédacteur en chef coupe là la discussion. Ok, on fait le sujet, mais on laissera au lecteur le soin de trouver ses usages, pour son spectromètre de poche.

A 149 dollars, ce qui devrait faire en théorie 120 euros à tout casser mais qui à coup sûr nous sera aussi vendu 149 euros, ça fait pas trop cher le gadget à la con pour faire parler dans les soirées. Et qui sait, vous trouverez peut-être, sûrement, un ou plusieurs usages inédits mais réellement utiles à cet appareil... Si tout ceci n'est pas une blague. A priori, non, mais aujourd'hui, on est jamais totalement sûr de rien, donc, comme Saint Thomas, on attendra de le voir en fonctionnement pour le croire ! Mais si le truc marche vraiment, il aura un avantage majeur sur tous les appareils existants installés dans les labos : Scio apprend ! Forcément, chaque fois que quelqu'un dans le monde "scannera"' une matière, et qu'il renseignera d'où elle provient (exemple, huile d'olive Lesieur), le même "scan" à l'autre bout de la planète quelques jours plus tard donnera "huile d'olive Lesieur". Mieux : comme chaque huile d'olive est différente, le scan devrait pouvoir dire que c'est de l'huile de telle région, ou tel assemblage d'huiles, ou détecter qu'il n'y a pas que de l'huile d'olive dedans...

Vous en rêvez ? Vous pouvez précommander votre Scio. Quand vous l'aurez, pensez à nous écrire pour nous en parler ! 


Notez




News les plus populaires