Que signifie le retour de la moustache ?



Cafeine Le Mag
Lundi 3 Décembre 2012

On observe aujourd'hui de plus en plus de personnalités, délaisser quelque peu le rasoir au profit de la coupe au ciseau, et la moustache sort dans les rues. Une tendance qui nous fait penser à l'emblématique George Brassens, l'artiste à la moustache rebelle, mais qui pose la question des raisons du retour de la moustache et du poil en général.


Que signifie le retour de la moustache ?

Moustache et virilité

Après le métrosexuel des années 2000, qui se voulait totalement imberbe, le retour de la moustache signifierait un retour à la virilité. Un volontarisme à s'affirmer en tant que « vrai mâle » des temps modernes pourrait ainsi être à l'origine des moustaches nouvellement exhibées. Mais la mémoire collective assimile aussi la moustache à un signe de pouvoir qu'il fait bon d'exprimer en ces temps de crise. Rappelons que les gendarmes étaient obligés de porter la moustache entre 1914 et 1933. Ainsi, la moustache, mais aussi la barbe s'impose à nouveau comme des signes d'assurance et de puissance. Plus généralement c'est la virilité du poil qui reprend ses droits sur la tendance métrosexuelle. De plus, moustaches et barbes admettent une touche d'originalité selon leur porteur, l'occasion chaque jour de changer son look. Certains portent ainsi la moustache comme un véritable bijou, qui se doit d'être entretenu avec le plus grand soin. Et c'est tout naturellement que les quartiers branchés voient apparaitre des barbiers, qui se régalent de ce nouvel engouement pour le poil. Tout comme dans la coiffure, le style compte pour beaucoup, et la virilité a aussi ses excentricités. Le poil a d’ailleurs ses grandes approches, que l’on distingue en deux grandes écoles.

Après le métrosexuel des années 2000, qui se voulait totalement imberbe, le retour de la moustache signifierait un retour à la virilité. Un volontarisme à s'affirmer en tant que « vrai mâle » des temps modernes pourrait ainsi être à l'origine des moustaches nouvellement exhibées. Mais la mémoire collective assimile aussi la moustache à un signe de pouvoir qu'il fait bon d'exprimer en ces temps de crise. Rappelons que les gendarmes étaient obligés de porter la moustache entre 1914 et 1933. Ainsi, la moustache, mais aussi la barbe s'impose à nouveau comme des signes d'assurance et de puissance. Plus généralement c'est la virilité du poil qui reprend ses droits sur la tendance métrosexuelle. De plus, moustaches et barbes admettent une touche d'originalité selon leur porteur, l'occasion chaque jour de changer son look. Certains portent ainsi la moustache comme un véritable bijou, qui se doit d'être entretenu avec le plus grand soin. Et c'est tout naturellement que les quartiers branchés voient apparaitre des barbiers, qui se régalent de ce nouvel engouement pour le poil. Tout comme dans la coiffure, le style compte pour beaucoup, et la virilité a aussi ses excentricités. Le poil a d’ailleurs ses grandes approches, que l’on distingue en deux grandes écoles.

La première école est celle de la moustache. C'est avant tout la noblesse qui la caractérise, et les grands acteurs tels que Johnny Depp ou Brad Pitt ont apporté à la moustache une dimension d'élégance que tout gentleman se doit d'arborer fièrement. Une école du poil pour le moins aristocratique, mais qui a aussi son côté rebelle, à l'image de Brassens, dont la moustache est connue de tout le monde pour sa rusticité et son côté désordonné. La moustache est donc un symbole. Mais virilité peut également rimer avec coquetterie. Aujourd’hui c'est dans la sophistication que se déclinent les styles de moustaches, mais toujours dans la noblesse et l'élégance de l'école. Et pour ceux qui préfèrent la barbe, cette dernière a aussi son école. La barbe est en plein essor, et c'est la densité de cette dernière qui est recherchée. La tendance barbue a déjà gagné toutes les capitales de la mode, et les bars branchés sont remplis de ses bons hommes velus et virils. L'école de la barbe est certes plus récente que celle de la moustache, mais elle est portée avec autant d'engouement. Venue de Brooklyn, la tendance de la barbe a trouvé son inspiration chez les juifs hassidiques du quartier de Williamsburg. La tendance a également été soutenue par les frères Snow, artistes et icônes américains.

Notez




News les plus populaires