Quid du skate volant ?



Vendredi 31 Octobre 2014

Le skate volant du film «Retour vers le futur 2» en a fasciné plus d’un. Résultat, le projet «Hendo Hoverboard» a vu le jour. Il est en train de lever des fonds sur le site Kickstarter, et la campagne de financement participatif n’est pas terminée...


Quid du skate volant ?
Tout le monde se souvient, dans Retour vers le futur 2, du héros, Marty McFly effectuant des figures de malade avec son skate volant. La scène a tellement marqué, qu’aujourd’hui, deux têtes pensantes, Greg et Jill Henderson, ont fondé la société Arx Pax en Californie. Ils tentent de mettre au point le premier skateboard volant. Mais ce n'est pas du cinéma...
 
Leur projet s’intitule « Hendo Hoverboard », soit « le premier vrai hoverboard du monde ». En deux jours, la campagne de financement lancée sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter a déjà réussi à rassembler 220 000 dollars. Autant dire que bien des fans de Retour vers le futur 2 aimeraient voir se concrétiser ce projet de skate volant.
 
Si « l'Hendo Hoverboard » d’Arx vole, il le fait avec moins d’habilité que celui de Marty dans le film. Le prototype plafonne en effet à 2, 54 mètres du sol. Ce qui est déjà pas mal, mais n’en fait pas non plus le premier skateboard volant. Par ailleurs, il ne peut « décoller » qu’au-dessus d’un support dédié et conducteur. Dans les faits, c'est une zone métallique, un genre de rampe en métal, explique le magazine Sciences et avenir, qui est capable de repousser les super aimants fixés sous la planche.
 
Malgré ces inconvénients, le projet « Hendo Hoverboard » cartonne sur Kickstarter. Les 250 000 dollars souhaités vont certainement être récoltés. Pour autant, l’objectif des créateurs n’est pas forcément de « créer une planche volante qui sera utilisée dans les espaces urbains (ce qui nécessiterait, du reste, beaucoup d'aménagements) mais d'arriver à prouver que les technologie de ces « hoverboard » peuvent fonctionner et servir dans un autre contexte », explique le New York Times.

Pourtant, les journalistes américains qui ont testé ce skate sont septiques : s’il est « fun, il est lourd, pas très rapide et difficilement maniable. Il nécessite une batterie puissante, qui doit être rechargée au bout de sept minutes d'utilisation », peut-on lire dans le quotidien britannique The Telegraph. Du coup, il y a encore du boulot pour que le « Hendo Hoverboard » arrive à la cheville du jouet Mattel du film...

Quid du skate volant ?

Notez