Se faire payer pour être en vacances



Lundi 24 Août 2015

Une start-up française spécialisée dans les loisirs propose de payer des candidats pour tester séjours et autres activités.


Se faire payer pour être en vacances
Le rêve. Se faire payer pour être en vacances. De quoi s’agit-il ? Le site français spécialisé loisirsencheres.com propose des CDD pour ceux et celles, qui les aideraient à tester des activités touristiques, mais aussi des hébergements ou des destinations. En gros, être touriste et être payé pour. Dans la pratique, le CDD de quatre mois permet au candidat désigné d’expérimenter des produits de loisirs : 150 en tout, allant du saut en parachute à une croisière sur un yacht, en passant par un stage de plongée sous-marine…
 
Pour devenir candidat, car sur le papier, l’offre est en effet alléchante, la start-up a créé un site sur lequel s’inscrire, meilleurjobdefrance.com. Aujourd’hui, vingt candidatures quotidiennes sont déposées en moyenne. Si on est retenu, on fait office de « dénicheur » pour le site d’enchères loisirsencheres.com. Le concept de la start-up lancée en 2014, est simple mais novateur : proposer aux enchères « des séjours de vacances comme des loisirs de courte durée », précise Le Figaro.
 
« On a une équipe de cinq dénicheurs qui testent et négocient avec les entreprises pour trouver les meilleurs plans. On s'est dit qu'on pourrait recruter quelqu'un qui aille sur le terrain pour nous donner son avis et le partager avec les internautes de manière objective. C'est un gage de transparence, de contrôle pour nous et de compte-rendu pour nos clients », explique au Figaro, Thomas Boisserie, le gérant du site.
 
Ce dernier s’appuie sur les tendances collaboratives et participatives. Un des concepts de loisirsencheres.com est de placer l’internaute au cœur de l’action, mais aussi des décisions. Ce sont les internautes, utilisateurs ou utilisateurs potentiels qui voteront eux-mêmes pour les candidats défricheurs. « On a toujours été sur cette logique participative et donc pourquoi ne pas soumettre ce recrutement au vote du public ? » explique le PDG de la start-up. Dans les faits, une opportunité ultra tentante pour le candidat devenu ambassadeur, et une vraie valeur ajoutée pour la marque.

Se faire payer pour être en vacances

Notez




News les plus populaires