Tinder : draguer et se faire hacker



Mardi 31 Mars 2015

Il semblerait que certains hackers s’éclatent sur l’application de drague géolocalisée Tinder.


Tinder : draguer et se faire hacker
Faux swipe, autoswipe, messages automatiques, algorithme de reconnaissance faciale, matchs générés sans avoir été swipé… Sur Tinder, vous n’êtes peut-être pas au bout de vos peines. Et si la blonde avec qui vous conversez via l’application de rencontres, était en fait un pirate qui s’amuse comme un fou ? Développeurs, informaticiens, programmeurs et hackers se sont livrés à l’expérience. Pour voir. Essentiellement pour la blague, même si elle s'avère potache. Souvent aussi, pour maximiser leurs chances de faire une rencontre. Quand de vrais pirates s’emparent de l’application, elle devient un immense terrain de jeux. Du coup, on n’est plus du tout sûr de la personne avec qui on échange, des messages que l’on reçoit. Et on devient parano…
 
À coups de programmes tout droit sortis d’esprits retors mais doués, certains pirates s’approprient l’application. Ils créent de faux profils, soi pour s’amuser, soi pour biaiser les résultats de l’application de drague géolocalisée, la détourner, intervenir sous couvert dans une conversation qui n’est pas la leur… Pour les chiffres, il serait question de 10 000 utilisateurs bernés, 100 000 faux messages échangés, 200 utilisateurs tombant dans le panneau chaque jour selon un bidouilleur qui se cache derrière le pseudo Catfi.sh. Qu’on se rassure malgré tout : Tinder, ce sont, 1, 2 milliards de Swipes échangés chaque jour, l’équivalent du Like sur Facebook. Tinder reste une valeur sûre pour les jeunes célibataires connectés.
 
Si deux personnes se likent, c’est un match. Mais pour arriver à ce résultat, certaines méthodes sont douteuses : de petits malins génèrent des autoswipes, ce qui est déjà une petite arnaque, même si pas un énorme piratage. D’autres, likent de façon systématique des tonnes de profils et affinent ainsi les matchs. Pour aller plus vite, des développeurs mal intentionnés ont mis au point des programmes qui permettent de swiper tout seul. Instalove lui, envoie un message généré automatiquement à chaque match. Tinderbox est un algorithme de reconnaissance faciale : un profil type est dressé après 60 swipes… Heureusement, la direction de Tinder s’en mêle : « Nous prenons ces violations très au sérieux et nous prendrons des mesures contre les comptes qui trompent nos utilisateurs. » Toujours envie de dragouiller sur Tinder ? 

Notez




News les plus populaires