Un millénaire pour une photo



Jeudi 12 Mars 2015

Révolution dans le domaine de la photographie : un Américain a imaginé un procédé permettant un temps de pose de… 1 000 ans.


Jonathon Keats
Jonathon Keats
Un millénaire pour une photo. Voilà qui contrecarre les notions d’immédiateté et d’instantanéité prédominantes actuellement. Un dispositif expérimental permettant un temps de pose de 1 000 ans a été mis au point par l’artiste américain Jonathon Keats. L’objectif ? Le temps de pose si long permettra d’observer en temps plus que réel, l’évolution de la nature, le délabrement des structures construites par l’homme et ce qui passe par hasard devant l’objectif. Autant dire que Jonathon Keats ne verra pas le résultat de ce qu’il a entrepris aujourd’hui. Ça, c’est de l’art conceptuel !
 
Le dispositif imaginé par Jonathon Keats, également philosophe, et qui se décrit lui-même par « fabuliste », s’appuie sur le principe du sténopé. Ce mécanisme photographique utilise une boîte dans laquelle est creusé un tout petit trou. À travers ce dernier, la lumière passe. Le dispositif optique est d’une extrême simplicité : « un appareil photographique à sténopé se présente sous la forme d’une boîte dont l’une des faces est percée d’un trou minuscule qui laisse entrer la lumière. Sur la surface opposée à cette ouverture vient se former l’image inversée de la réalité extérieure. »
 
S’il ne sera a priori plus là pour découvrir le résultat final de son expérience, Jonathon Keats l’a déjà commencée. Ainsi, le processus de la photo « la plus longue de l'histoire de l'humanité », selon les termes du Figaro, a commencé aux États-Unis, pas loin de Phoenix, dans l'Arizona. Pour saisir le maximum de choses, le lieu est stratégique. En attendant, laissons faire la technique. Le résultat de cette photo au temps de pose de 1 000 ans, sera à découvrir en 3015 ! 

Notez




News les plus populaires