Vêtements connectés : jusqu'où ?



Jeudi 30 Juillet 2015

Farfelus ou utiles, les objets connectés s’invitent dans le dressing.


Vêtements connectés : jusqu'où ?
Cravate Wi Fi, soutien-gorge intelligent et ultra sensible, foulard anti-pollution… Dans la masse des objets connectés, le domaine des vêtements n’est pas en reste. S’il y a de tout et n’importe quoi, pas mal de gadgets, certaines innovations tirent leur épingle du jeu. C’est par exemple le cas de la cravate Wi Fi (photo). Elle s’appelle TieFi. Surtout ne riez pas : elle a pour but de recréer du lien familial, sorte de graal du XXIème siècle. Mais comme c’est un peu le serpent qui se mord la queue, elle recrée du lien en… coupant ou en réduisant le Wi Fi.

Explication : en portant cette cravate, le père de famille - a prirori - restreint l’usage du Wi Fi à son entourage immédiat. S'il s'éloigne de quatre mètres, plus de Wi Fi. Donc, s'il va fumer sur la terrasse, les enfants ne peuvent plus utiliser Internet ! Résultat, ils le rejoignent sur le balcon pour taper la discute. C'est comme cela que l'on retisse du lien social en période 2.0. Et quand papa n’est pas là, on ne surfe pas. La TieFi, le nouveau contrôle parental de demain ?
 
Pour Rand Hindi, le fondateur de la start-up Snips, spécialisée dans l’intelligence artificielle, « nous allons être harcelés par les objets qui nous demanderont constamment des validations ou nous enverront des informations… Les années qui viennent vont être les pires de l’histoire en matière de qualité de vie » explique t-il au Monde. Quand on voit ce qui se profile, on lui donne raison. Les objets connectés, qu’encore trop de Français jugent «absurdes» ou «anecdotiques», d’après une étude du baromètre Orange-Terrafemina vont nous submerger dans les années qui viennent.

Exemple ? Le Project Jaquard : ou le textile conducteur imaginé par Google ATAP, (Advanced Technology and Project) et Bart Sights, Monsieur innovation chez Levi Strauss. Les vêtements vont devenir des supports interactifs. D’une simple pression tactile, on passera des commandes, on règlera l’éclairage de la maison, on baissera la clim, on relèvera ses emails… Et surtout, on perdra un temps fou à trier toutes les notifications inhérentes !
 
Tiens, et le soutien-gorge intelligent ? Il est capable de reconnaître si vous êtes essoufflée parce que vous avez monté six étages à pied, ou si votre palpitant palpite car vous êtes en face de l’âme sœur. Ce soutif 2.0 s’appelle True Love Tester. Invention japonaise de la société Ravijour, il permettra de reconnaître l’amour véritable : il ne se déverrouille qu’en cas de réelle excitation. Oui, oui, pas la peine de simuler. Les bonnets équipés de capteurs, mesurent le rythme cardiaque de la détentrice et envoient toutes les données à une application mobile. Au secours.

Peut-être plus utile, tout dépend de l’endroit où l’on se place, il y a aussi le foulard anti-pollution. Imaginé par la start-up française Wair, il analyse la qualité de l’air, envoie des alertes… Au passage, cette innovation a reçu le prix du défi Cisco. Et la chaussure qui produit de l’électricité ? Est-ce que Rand Hindi n’est pas totalement visionnaire quand il prédit « l’asservissement croissant à la technologie » ? Si.

Notez




News les plus populaires