Vis ma vie



Jeudi 19 Juin 2014

Quand une application mobile permet de plonger dans la vie d’un inconnu pendant vingt jours...


Vis ma vie
Elle s’appelle 20 Day Stranger. Cette application développée par Playful Systems, un laboratoire du prestigieux Massachusetts Institute of Technology, aux États-Unis, (MIT Media Lab), permet de partager sa vie avec un anonyme pendant vingt jours, comme son nom l’indique.
 
Mais quand même, l’appli mobile, créée pour iPhone, c’est un peu la roulette russe ! Elle vous connecte au hasard à une personne qui a également adhéré au programme. Cette dernière peut se trouver n’importe où, mais le plus souvent, elle est à l’autre bout de la planète. Comment 20 Day Stranger fonctionne t-elle ? Pendant 20 jours, les deux personnes sont liées l’une à l’autre. Via leur smartphone, elles partagent tous les petits détails de leur quotidien. De façon automatique, les informations, «je fais du vélo», «je conduis», «je travaille», «je déjeune», et j'en passe, des bonnes et des pas mûres, sont échangées. Ce qui repousse assez loin les limites de la télé réalité, telles qu’on les connaissait dans l’émission «Vis ma vie», par exemple.
 
Tout y passe. L’heure à laquelle on se lève, les endroits où l’on va dans la journée, les déplacements, les activités...  Le monde connecté, les gens qui s’exposent, les gens qui parlent d’eux, les gens qui disent ce qu’ils font à tout bout de champ : c’est la nouvelle donne madame Michu. D’ailleurs, pour aller un peu plus loin dans l’esprit participatif,  on peut aussi ajouter des photos, en utilisant FourSquare.
 
Si l’identité des inscrits reste secrète, il n’est pas question pour autant d’entrer dans les détails les plus intimes. Selon les concepteurs de l’application, le but est de partager les impressions, de comparer les expériences, de confronter les rythmes, les habitudes. Bref, de s’ouvrir aux autres, ce qui est une jolie notion. Rien à redire.

Pourtant, question timing, pour ne pas être embêté, mieux vaut ne pas tomber sur un tokyoïte si on est parisien… L’histoire ne dit pas si cela devient rapidement rasoir. Ce qui est sûr, c’est que très vite, ça doit être un peu chronophage : je termine mon papier là. Je le mets en ligne. Je vais prendre un café.

Vis ma vie

Notez




News les plus populaires