Wikipedia, à utiliser avec modération



Valérie Dumas
Mardi 3 Juin 2014

L'encyclopédie participative Wikipedia a été récemment mise en cause par une étude scientifique parue dans la revue américaine d'ostéopathie qui y relève de nombreuses fausses informations en matière de santé.


Depuis sa création en 2001, Wikipedia est devenue une référence encyclopédique pour la plupart d'entre nous et remplace à bien des égards le dictionnaire médical. On y a recours pour s'informer des symptômes de telle ou telle pathologie, ce qui nous amène à faire des diagnostics plus ou moins hasardeux.

Tout faux sur 9 grands pathologies

Les auteurs de l'étude, chercheurs à l'Université Campbell aux Etats-Unis, ont cherché à évaluer la pertinence de l'information santé publiée sur Wikipedia et ont comparé les articles de l'encyclopédie consacrés à 10 grandes pathologies très coûteuses à traiter (maladies cardio-vasculaires, cancer des poumons, hypertension, mal de dos...) aux articles de référence parus dans les revues scientifiques à comité de lecture sur les 5 dernières années. Le résultat est sans appel. Sur 10 articles de Wikipedia en anglais, 9 contiennent des erreurs. Le seul qui échappe à la critique des auteurs de l'étude est celle du traumatisme crânien qui «semble rédigée par des experts».
 
Les résultats sont d'autant plus préoccupants que Wikipedia est le 11ème site le plus consulté en France. D'autre part, selon Dr Robert Hasty, principal auteur de l'étude «47 à 70 % des médecins et étudiants en médecine avouent avoir recours à l'encyclopédie en ligne aux États-Unis». De son côté, Wikipedia rappelle qu'un système participatif de vérification permet de repérer très rapidement (en quelques jours au maximum) toutes les erreurs, qu'elles soient volontaires ou non.

"D'après Google, je suis malade"

Néanmoins, le problème n'est peut-être pas tant les erreurs patentes que les approximations. La confusion entre des symptômes peut amener un patient à se tromper complètement sur sa pathologie et à ne plus faire confiance à son médecin. De plus en plus de praticiens entendent dans leurs cabinets des patients débuter une consultation par "D'après ce que j'ai lu sur Internet...". Il est alors de plus en plus compliqué d'expliquer aux patients qu'ils se trompent et qu'ils ne peuvent pas décider tout seuls comment se soigner.
 
Si l'on veut vraiment se documenter sérieusement sur une pathologie, mieux vaut consulter de "vraies" encyclopédies médicales sur Internet, rédigées par des professionnels reconnus ou certifiés HON, abréviation de la fondation Health On the Net, organisation non gouvernementale qui certifie les sites santé depuis 1996.
 

Notez




News les plus populaires