i-D, la bonne idée



Mardi 15 Septembre 2015

La semaine prochaine, le magazine britannique i-D débarque en France, et en version numérique.


i-D, la bonne idée
Alors que le NME, le New Musical Express, hebdomadaire britannique culte consacré à la musique devient gratuit, i-D débarque en France. i-D que l’on prononce « heidi » ou « aïdi », est un magazine légendaire britannique. Depuis son lancement en 1980, par le designer et ancien directeur artistique de Vogue, Terry Jones, il représente une source d‘inspirations multiples de la Fashion Culture, voire de la contre-culture. À l’image de The Face, né la même année, i-D est un magazine précurseur et avant-gardiste, ultra branché.
 
Du fanzine des débuts, il est devenu une bible de papier glacé, mais toujours un peu punk, orienté vers les cultures urbaines pas toujours mainstream. Même si, année après année, son côté pointu et défricheur s’est érodé. Après moult péripéties, le voilà sauvé in extremis par le groupe Vice Media, « en passe de s’imposer comme l’empire numérique de la hype », précise Elle. Vice Media, c'est une division édition, des chaînes numériques – Vice News  et Vice Magazine - un label… Un groupe dans lequel Rupert Murdoch a investi 70 millions de dollars en 2013, ce qui tout de suite, fait moins punk.
 
À trente-cinq ans, ce qui ne rajeunit pas les branchés des années 80 et 90, voilà i-D qui traverse la Manche. La semaine prochaine, le 21 septembre exactement, il arrive en France, en VF donc, et en version numérique. Il restera consacré à la mode, à la musique, à la photo, aux cultures urbaines et street. Comme par le passé, on espère qu’il contribuera à faire découvrir de nouveaux talents : i-D a ainsi révélé les photographes Juergen Teller, Ellen von Unwerth, Craig McDean ou Wolfgang Tillmans. Punk It Up quoi !

i-D, la bonne idée

Notez




News les plus populaires